Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Américain pure souche (il est né à New York ) doublé d’un British bien trempé (il vit à Londres entre 11 et 26 ans), Jon Handelsman habite Paris depuis le début des années 80.

A Londres, il vit en direct la folie du ‘swinging London’, de l’explosion Beatles et Rolling Stones jusqu’au rock psychédélique. Il a la chance d’assister à un concert de Jimi Hendrix en club (au Marquee) avant que la carrière de celui-ci n’explose au niveau international.

Jon Handelsman

Art: © Nadia Handelsman

Au début des années 70 c’est la révélation Free Jazz (Ayler, Shepp…) et la rencontre des musiques africaines , au contact notamment de certains membres du Brotherhood of Breath du sud-africain Chris McGregor. Il a laissé tomber la clarinette pour le saxophone, joue avec le Spontaneous Music Ensemble de Jon Stevens, multiplie les expériences musicales allant jusqu’à faire danser des pythons.

Il remonte le fil du jazz à contre-courant, du Free à Coltrane à Parker etc…jusqu’au Dixieland. La musique de Duke Ellington reste pour lui un sommet insurpassable et synthétise toutes les dimensions de la musique. Charlie Mingus est son autre héros.

Revenu d’un long voyage entre Inde et Népal il rejoint Boston et sa Berklee School Of Music pour y étudier la composition et l’arrangement avec Michael Gibbs et Herb Pomeroy, et y parfaire sa pratique du saxophone (avec Joe Viola).

Il rejoint Paris presque sans transition et se trouve d’emblée plongé dans le bain de ce qui fut appelé la ‘sono mondiale’. Il joue alors avec Etienne M’Bappe, Manu Dibango, les musiciens haïtiens, antillais…

En parallèle il prend part à l’aventure du Bachibouzouk Band de Arthur H, comme sideman et arrangeur. Il est notamment l’arrangeur de tous les titres du 2eme album du groupe, et du fameux titre ‘Quai n° 3’.

Il poursuit un parcours musical ouvert, collabore avec Steve Nieve (notamment pianiste d’Elvis Costello), compose pour les films d’Alejandro Jodorowski, enregistre et tourne avec Nicolas Repac (album ‘Swing Swing’) et devient un pilier du groupe de Manu Dibango dont il arrange la musique pour la scène …

Jon Handelsman écrit aussi de la musique pour ‘Spirit House’ le quintet jazz qu’il a formé avec le batteur antillais Jean-Claude Montredon et qui a publié un bel album en 2014.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.